Dermato-vénéréologie

 

Présentation

 

Les champs d'activité de la dermatologie hospitalo-universitaire sont nombreux et variés. Sur le plan clinique, ils comprennent notamment l'oncodermatologie, les dermatoses inflammatoires et auto-immunes (en particulier les dermatoses bulleuses auto-immunes), les dermatoses allergiques et les toxidermies, la prise en charge des plaies chroniques difficiles (ulcères de jambe, escarres), la dermatologie pédiatrique, les infections cutanées et les IST (infections sexuellement transmissibles). Les aspects cliniques et de recherche de ces champs d'activité ont été récemment détaillés dans le Livre Blanc « La Dermatologie Hospitalo-Universitaire en 2005 » qui est consultable en ligne sur le site du Collège des Enseignants en Dermatologie de France (CEDEF) (www.cedef.org). La dermatologie hospitalo-universitaire vit depuis plusieurs années une profonde mutation :
  - développement et structuration de l'oncodermatologie favorisée par la mise en place du plan cancer auquel la discipline participe activement à la fois sur un plan clinique et fondamental avec des équipes INSERM,
  - amélioration de la prise en charge de maladies dermatologiques rares via la labellisation de centres de référence coordonnés par des PU-PH de dermatologie sur différentes maladies (neurofibromatose, maladies bulleuses toxiques, maladies bulleuses auto-immunes, génodermatoses, épidermolyses bulleuses héréditaires) autour desquels se rattache un réseau de centres de compétence,
  - développement des biothérapies anti-inflammatoires (psoriasis, dermatoses auto-immunes) ou anti-tumorales (lymphomes cutanés) dont l'initiation et le suivi constitue une part croissante de l'activité des services hospitalo-universitaires de dermatologie.

S'appuyant sur des groupes thématiques structurés depuis de nombreuses années, notamment au sein de la Société Française de Dermatologie (SFD), la recherche clinique française en dermatologie est considérée comme une des meilleures dans la discipline au niveau international. L'enjeu actuel est le développement d'une recherche de transfert de haut niveau, encore insuffisante au regard des possibilités offertes par les groupes thématiques, les centres de référence et de compétence.

Enfin, sous l'impulsion du CEDEF, l'enseignement de la dermatologie aux étudiants en DCEM ou en DES s'est remarquablement structuré depuis 15 ans. Le progrès le plus visible est l'élaboration de documents pédagogiques collégiaux répondant le mieux possible aux besoins des étudiants de DCEM, actualisés régulièrement, accessibles en ligne sur le site du CEDEF (www.cedef.org) et qui constituent la référence pour le jury de l'ECN.

 

Actualités et Informations