Psychiatrie d'adultes ; addictologie (2 options)

 

Présentation

 

La complexité des approches nécessaires à la compréhension et au traitement des troubles mentaux est une des caractéristiques de la discipline psychiatrique. Clairement inscrite dans le champ de la médecine, la psychiatrie d'adultes se situe, avec la pédopsychiatrie, au carrefour entre Neurosciences et Sciences Humaines et Sociales.
La psychiatrie universitaire d'adultes compte actuellement 74 PU-PH et 4 MCU-PH. La sous-section 49.03 comprend deux options : psychiatrie d'adultes et addictologie. Elle souhaite contribuer fortement au développement des triples missions d'innovation dans le soin, d'enseignement et de recherche.

Sur le plan clinique, la psychiatrie universitaire d'adultes joue un rôle décisif dans l'organisation du dispositif de soins, notamment en promouvant les soins de recours et d'expertise, en complémentarité avec les soins de niveau 1 (secteurs de psychiatrie, psychiatrie libérale, urgences, liaison, etc.) et de niveau 2 (hospitalisations hors recours). Elle développe également une politique de promotion de l'innovation et de la démarche qualité (EPP, FMC) au sein du dispositif de soins.
Avec la pédopsychiatrie, la psychiatrie universitaire d'adultes a également pour mission d'organiser l'enseignement dans la discipline. Le défi est aujourd'hui de proposer aux futurs médecins et psychiatres une formation équilibrée respectant la diversité des courants de pensée et la multiplicité des approches aujourd'hui disponibles (allant des approches biologiques aux diverses formes de psychothérapies), d'assurer une formation à la recherche par la recherche et de répondre aux nouveaux besoins de la population dans le domaine de la santé mentale et aux évolutions démographiques actuelles.

La recherche en psychiatrie d'adultes s'est beaucoup développée depuis une quinzaine d'années grâce notamment à la création d'un nombre significatif d'unités et d'équipes de recherches labellisées par l'Inserm, le CNRS et les universités, et à la mise en place de réseaux de recherche à l'échelle régionale, nationale et européenne. En parallèle, le niveau de publications s'est considérablement amélioré. Mais en dépit des enjeux majeurs qu'elle représente, la recherche en psychiatrie demeure fragile du fait d'une organisation non encore parfaitement stabilisée, de sa situation au carrefour de multiples domaines scientifiques, et d'effectifs insuffisants. Une priorité de la sous-section est donc de recruter des psychiatres d'adultes ayant bénéficié d'une formation approfondie à la recherche allant de pair avec l'acquisition d'une expertise de haut niveau dans les domaines des soins et de l'enseignement.

Les membres de la sous-section sont très attachés à l'équité des nominations et des promotions hospitalo-universitaires, effectuées de manière transparente selon des grilles de cotation basées sur des critères précis, souvent communs à ceux retenus dans les autres disciplines de la section 49, mais adaptés aux spécificités de la psychiatrie.


L'ensemble des membres de la sous-section s'engage à respecter la charte ci-jointe.