Thérapeutique ; médecine d'urgence ; addictologie (3 options)

 

Présentation

 

Actualités et Informations  

 

C N U  Thérapeutique  48-04

 

ELEMENTS D'EVALUATION DES DOSSIERS DE CANDIDATURE

                                                              

                                                                                                  

 

 

 

 

 

            Les éléments d'évaluation présentés dans ce document sont une aide et un guide pour les membres du CNU de Thérapeutique.

 

            Les critères présentés ne doivent pas être considérés comme rigides. Les candidats, dans la discipline Thérapeutique, peuvent avoir des profils variables, en fonction notamment de leur activité hospitalière. Il appartient au jury, qui reste souverain, d'évaluer et d'établir la pondération entre les diverses activités cliniques, pédagogiques et de recherche. Il lui appartiendra notamment d'évaluer les capacités du candidat

 

. à développer, dans son milieu hospitalo-universitaire, les divers aspects de la réflexion thérapeutique (évaluation, choix stratégique, contrôle du bon usage des thérapeutiques...),

 

. à mettre en œuvre une recherche thérapeutique et un enseignement spécifique,

 

. à participer à la création d'un pôle d'excellence régional et/ou national de la discipline thérapeutique.

 

 

 

MCU-PH

 

            Type clinique

 

            Activités de soins

            Il conviendra :

 

            1) de situer avec précision le niveau de responsabilité clinique : même si les candidats ont le titre d'AHU, la fonction de "chef de clinique - assistant" dans une discipline clinique paraît essentielle.

 

            2) de préciser l'activité clinique réelle à l'époque de la candidature. Il conviendra de déterminer selon les cas :

 

        - le nombre réel de lits sous la responsabilité du candidat,

- et/ou le nombre réel de gardes prises,

        - et/ou le nombre réel d'actes effectués (actes d'investigation ou actes thérapeutiques),

                                                                   par exemple par mois.

 

            Le degré de responsabilité du candidat varie évidemment en fonction du nombre de titulaires du service ou de l'unité hospitalière dans lequel il réside.

           

            Le cas échéant, les rapporteurs peuvent effectuer une visite sur place.

 

            Enseignement et pédagogie

 

Seront évaluées systématiquement

  1. La formation personnelle du candidat

Le CNU devra, en étudiant la formation personnelle du candidat, évaluer si celle-ci a démontré ou non une démarche volontariste de formation à la pédagogie.

 

Celle-ci peut concerner

. une formation universitaire pédagogique spécifique,

. l'acquisition d'un diplôme d'université en pédagogie,

. la maîtrise de nouvelles technologies indispensables à la pédagogie,

. la participation à des séminaires de pédagogie

 

  1. Les particularités de l'activité d'enseignement du candidat

2.a. Nombre d'heures d'enseignement de Thérapeutique réellement effectuées par an

2.b. Nombre d'heures d'enseignement réellement effectuées dans l'enseignement  autre que celui de la Thérapeutique

 

2.c. Le cas échéant, innovations pédagogiques mises en place par le candidat

2.d. Ecrits pédagogiques directement réalisés par le candidat, par exemple, sous forme de polycopiés ou d'édition informatique

 

2.e. Activité pédagogique spécifique (portant sur les modalités d'examen et les questions d'examen posées aux étudiants).

 

Les articles, chapitres d'ouvrage à visée pédagogique

 

  1. Le cas échéant, la participation aux structures pédagogiques de l'UFR ou aux structures pédagogiques régionales ou nationales.

 

       

            L'ancienneté et la durée de l'implication dans l'enseignement de Thérapeutique sont des éléments essentiels.

 

 

 

            Publications

 

            L'évaluation des publications devra être faite en prenant en compte leur aspect "Thérapeutique".

            Le niveau requis est au moins de 4 publications dans des revues internationales de langue anglaise à comité de lecture dont

. au moins 2 publications avec signature en premier

. pour les autres : la signature doit être en n° 2, 3 ou en dernier.

 

            A priori, les publications, où la signature n'est pas dans ces rangs, ne doivent être prises en compte qu'avec précaution.

 

            Les communications à des congrès et les lettres sont en surplus.

           

            Les publications dans les revues de Thérapeutique (par exemple celles soutenues par l'APNET) seront prises en compte.

 

 

Formation en évaluation

            La formation dans le domaine de l'évaluation, et notamment de l'évaluation thérapeutique, est cruciale. Elle devra être clairement documentée.

 

            Travaux de recherche

            Un DEA ou un Master 2 de recherche est indispensable.

            Les recherches en cours doivent être décrites.

Les travaux avec finalité pharmacologique ou thérapeutique seront exposés.

            Le rôle exact du candidat devra être précisé.

 

            La participation aux essais thérapeutiques doit être prise en compte. Celle-ci doit être évaluée, même en l'absence des conditions de publication sus-citées.

            Bien entendu, la réalisation d'un essai monocentrique, ainsi que la coordination ou la participation à un comité directeur d'un essai multicentrique ont plus de signification que la participation comme investigateur à un tel essai multicentrique.

 

            Les relations avec une unité de recherche (INSERM – UPRES ou autres) doivent être précisées.

 

            L'inscription en thèse (Doctorat d'Université) est requise.

 

 

 

 

            2° Type biologie

 

            Le candidat doit être Docteur en Médecine.

 

            Activité hospitalière

            Elle doit être clairement définie.

            L'insertion hospitalière doit être précise.

            Les relations avec la Thérapeutique doivent être clairement documentées :

        - L'unité où travaille le candidat a-t-elle un objectif

            de fabrication d'un vecteur thérapeutique (thérapie cellulaire, génique...) ?

 

        - La discipline joue-t-elle un rôle essentiel dans l'évaluation thérapeutique ?

           . méthodologie des essais

           . épidémiologie

 

        - Les investigations sont-elles directement liées avec l'évaluation d'un critère    thérapeutique ?...

 

            Il conviendra de prendre en compte avec beaucoup de précision et d'attention l'ancienneté des relations entre cette activité et "la Thérapeutique".

            Il conviendra notamment de prendre en compte l'ancienneté des relations entre cette activité et les enseignants de Thérapeutique du CHU. Ces relations devront être attestées, le cas échéant, par l'enseignant de Thérapeutique du CHU.

 

 

 

 

 

            Enseignement

            Les activités d'enseignement devront être évaluées

        . en fonction des relations avec l'enseignement de la Thérapeutique dans la passé,

        . en fonction du projet et des engagements du candidat pour l'avenir.

 

            Publications

            Un doctorat d'université (thèse de sciences) est demandé.

            A priori, le nombre de publications exigées doit être double (8 publications dans des revues internationales selon les critères sus-cités).

 

 

 

3° Suivi pédagogique de tous les candidats

 

La sous-section 48-04 est disposée à entendre régulièrement les futurs candidats au cours d'une épreuve de présentation des titres et travaux et au cours d'une épreuve pédagogique de manière à les conseiller.

 

Audit pédagogique

 

  • Lors de sa réception par les rapporteurs, chaque candidat sera, dans la mesure du possible, invité à participer au staff  de service du rapporteur et à exposer devant l'ensemble du staff un thème familier.

 

  • Le CNU rappelle aux candidats la possibilité de l'envoi d'un audit sur place afin de juger directement des qualités pédagogiques,
  • soit au cours d'un enseignement dirigé,
  • soit au cours d'un staff de service avec des étudiants,
  • soit au cours d'un enseignement magistral.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PU-PH

 

            L'évaluation du dossier doit se faire essentiellement

 

            - pour les MCU-PH, sur la période concernant l'intervalle entre la nomination comme                            MCU-PH et la candidature,

            - pour les autres candidats, sur les cinq dernières années.

 

 

            Bien entendu, les règles générales d'évaluation et les exigences du dossier des MCU restent valables pour les dossiers de PU-PH.

 

 

            1° Type clinique

 

            Activités de soins

            L'activité sera évaluée en fonction

            - de l'activité réelle,

            - du niveau de responsabilité.

 

 

            Enseignement et pédagogie

           

 

            L'essentiel sera d'évaluer l'implication du candidat dans le développement de l'enseignement de la Thérapeutique au cours des dernières années.

 

            Les innovations pédagogiques des dernières années seront prises en compte.

 

            Les enseignements post-universitaires pourront être pris en compte avec des critères précis (nombre d'auditeurs de chaque séance, étendue du rayonnement régional, organisation de "journées de Thérapeutique"..).

 

            Une attention particulière sera apportée à la création, dans le cadre de l'UFR, d'enseignements de Thérapeutique ou directement liés à la Thérapeutique.

 

 

            Autres activités au sein de l'UFR et responsabilités collectives

 

            Devront être prises en compte la participation et les responsabilités collectives si elles contribuent au développement de la discipline Thérapeutique.

 

            Seront par exemple prises en compte

 

            . la participation active associée à une responsabilité dans les commissions hospitalières : CME, Comité du Médicament, COMEDIMS.

 

            . la participation aux activités universitaires : Conseil de Gestion, Commission de Pédagogie.

 

            . la participation à des activités nationales : AFSSAPS, HAS, Commissions INSERM, Organisations Nationales de FMC...

 

            Publications

           

            Le niveau minimal est celui de 8 publications dans des revues internationales avec comité de lecture dont au moins 4 en premier rang.

            Un doctorat d'université (thèse de sciences) est très souhaitable.

 

 

            Travaux de recherche

 

            L'appartenance personnelle du candidat à une équipe de recherche devra être précisée.

            Les travaux de recherche thérapeutique seront spécifiquement évalués.

            Le rôle exact du candidat devra être décrit.

 

            La participation à des activités des organismes de recherche : INSERM, CNRS, devra être prise en compte.

 

            L'implication dans la coordination d'essais thérapeutiques sera prise en compte et notamment la mise en route et la coordination d'essais multicentriques d'importance internationale.

 

 

 

            2° Type biologie

 

            Le candidat doit être Docteur en Médecine et Directeur de Recherche INSERM ou CNRS (ou niveau équivalent)

                        ou MCU-PH de Thérapeutique type Biologie.

 

            L'évaluation sera fondée sur les mêmes principes que pour les MCU de biologie. Une attention particulière sera portée :

 

            - aux relations avec l'équipe d'enseignants cliniques de la Thérapeutique de l'UFR depuis la nomination comme MCU,

 

            - au développement d'un enseignement lié à la Thérapeutique,

 

            - à l'implantation du laboratoire au sein du Groupe Hospitalier,

 

            - aux relations avec les structures de recherche (INSERM, CNRS...),

 

            - aux relations entre le laboratoire et l'ensemble des thérapeutes nationaux (accueil d'étudiants, échanges...).

 

            Les travaux de recherche doivent nécessairement, et directement, porter sur

 

                        les vecteurs thérapeutiques

            et/ou    l'évaluation thérapeutique (méthodologie - critères d'évaluation...).

 

 

            Le niveau de publications doit être au moins de 16 publications dans des revues internationales (selon les critères sus-cités).

 

 

 

POUR TOUS LES CANDIDATS

         Un passage devant un double CNU est conseillé.

 

 

OPTION : MEDECINE D'URGENCE  (créée le 1er janvier 2006)

 

L'évaluation des qualités universitaires (enseignement, recherche) est la même que celle des candidats de la 48-04 n'ayant pas cette option.

 

L'évaluation des activités cliniques devra évidemment prendre en compte le caractère particulier de la Médecine d'Urgence. Il est souhaitable que les activités de recherche clinique soient directement liées aux conditions de la Médecine d'Urgence et portent par exemple sur l'évaluation de thérapeutiques en urgence ou sur l'évaluation de stratégies thérapeutiques ou de prise en charge.

 

Les conditions de passage éventuel devant un jury commun aux sous-sections 48-01 – 48-02 et 48-04 seront définies après publication de l'arrêté attendu.

 

 

 

 

ELEMENTS D'EVALUATION DES CANDIDATS

 

LORS DE L'EXPOSÉ ORAL

 

 

 

            Au cours de l'exposé oral de 15 minutes concernant les « titres et travaux », les candidats devront

présenter leur cursus et leur activité (en environ cinq minutes)

. Le cursus devra mettre en évidence leur formation personnelle en évaluation thérapeutique.

. L'activité clinique réelle devra être exposée.

présenter l'activité pédagogique (en environ cinq minutes)

. Une ou deux publications pédagogiques peuvent être développées en insistant sur l'originalité de la démarche.

. La participation réelle à l'enseignement de Thérapeutique à la faculté sera précisée.

. L'intégration de cette activité avec celle des autres enseignants de Thérapeutique de l'université sera précisée ainsi que les projets éventuels.

présenter les travaux de recherche (en environ cinq minutes)

avec présentation spécifique d'un ou deux des travaux les plus caractéristiques de la recherche thérapeutique

. L'intégration avec les équipes de recherche de la faculté et les équipes des autres enseignants de Thérapeutique sera précisée.

. Les projets de recherche seront précisés.

 

 

            L'exposé oral a pour objectif principal de permettre au candidat d'exposer clairement pourquoi il a choisi la discipline thérapeutique plutôt qu'une autre discipline clinique ou biologique et comment il compte s'investir pour participer au développement de cette discipline dans l'avenir.

 

 

 

EVALUATION PEDAGOGIQUE

LORS DES EPREUVES DEVANT LE JURY DU CNU

 

PU-PH

La sous-section 48-04 impose aux candidats à une nomination en qualité de PU-PH de participer aux trois épreuves prévues.

Au cours de l'épreuve n° 1, il sera demandé aux candidats de présenter brièvement ses deux ou trois meilleures publications pédagogiques (signées en premier).

L'exposé de ces projets pédagogiques sera pris en compte.

Au cours de l'épreuve n° 2, les qualités pédagogiques sont l'élément essentiel d'évaluation. Seront pris en compte éventuellement les projets de remise aux étudiants d'aide-mémoire, de liste de points clés...

Au cours de l'épreuve n° 3, les qualités pédagogiques seront prises en compte.

 

MCU-PH

La sous-section 48-04 impose aux candidats à une nomination en qualité de MCU-PH de participer aux deux premières épreuves. Les qualités pédagogiques du candidat au cours de ces deux épreuves seront prises en compte.

 

Note d'évaluation pédagogique

Après avis des rapporteurs et audition des candidats, une « note d'évaluation pédagogique » sera attribuée.

Celle-ci devra prendre en compte, le cas échéant, des informations émises par le doyen de l'UFR d'origine ou le CEVU.

 

 

Annexe 1

 

PROCÉDURE DE RECRUTEMENT

DES MAÎTRES DE CONFÉRENCES DES UNIVERSITÉS

PRATICIENS HOSPITALIERS EN THÉRAPEUTIQUE

(48ème Section - 4ème Sous-Section)

 

Conforme aux modalités fixées par l'arrêté du 26 Janvier 1993

 

 

Les deux épreuves du concours sont obligatoires pour tous les candidats.

Elles visent à évaluer l'implication directe du candidat dans la discipline thérapeutique.

 

 

1ère épreuve

Exposé des titres et travaux pendant 15 minutes par le candidat qui peut s'aider de transparents de diapositives ou de vidéo-projection pour illustrer ses propos.

Discussion avec le jury d'environ 10 minutes.

Tirage au sort de la question pédagogique (2ème épreuve) parmi 3 questions (pouvant comporter un ou plusieurs cas cliniques) qui auront été préparées au préalable par les rapporteurs et qui sont en rapport avec les travaux personnels du candidat dans le domaine de la Thérapeutique.

 

2ème épreuve

Epreuve pédagogique destinée à évaluer les aptitudes didactiques du candidat. Le thème est en rapport avec les travaux personnels du candidat dans le domaine de la Thérapeutique.

Durée : 20 minutes + 10 minutes de discussion avec le jury.

Le candidat dispose de deux heures pour préparer cette leçon destinée aux étudiants de 2ème cycle (DCEM4 niveau module 11 - CSCT pour type clinique ; maîtrise, Master ou diplôme de préparation à la recherche biomédicale pour type biologie).

Il pourra apporter les documents qu'il désire (sous forme papier ou informatique).

Le candidat peut appuyer son exposé en présentant des transparents ou une vidéo-projection. Il est évident que cette vidéo-projection doit être spécifiquement construite pour l'épreuve pédagogique (et ne pas comporter un cours entier antérieurement composé). Le jury devra poser une question qui impose au candidat de « construire » son cours.

 

 

Questions pour la banque du CNCI

Il est d'autre part demandé à chaque candidat de présenter au jury deux questions originales et confidentielles pour la banque du CNCI. Il pourrait s'agir de deux dossiers type ENC comportant une large part thérapeutique, soit d'un dossier et d'une épreuve de critique d'article selon les recommandations en vigueur.

Site : www.cnci.fr

Ces propositions seront évaluées par les rapporteurs puis discutées et modifiées par le jury du CNU.

 

 

PROCÉDURE DE RECRUTEMENT

DES PROFESSEURS DES UNIVERSITÉS - PRATICIENS HOSPITALIERS

(48ème Section - 4ème Sous-Section)

Conforme aux modalités fixées par l'arrêté du 26 Janvier 1993

 

 

Les trois épreuves du concours sont obligatoires pour tous les candidats.

Elles visent à évaluer l'implication directe du candidat dans la discipline thérapeutique.

1ère épreuve

Exposé des titres et travaux pendant 15 minutes par le candidat qui peut s'aider de transparents de diapositives ou de vidéo-projection pour illustrer ses propos.

Discussion avec le jury d'environ 10 minutes.

Tirage au sort de la question pédagogique (2ème épreuve) parmi 3 questions (pouvant comporter un ou plusieurs cas cliniques) qui auront été préparées au préalable par les rapporteurs et qui concernent plus particulièrement les centres d'intérêt du candidat dans le domaine de la Thérapeutique.

 

2ème épreuve

Epreuve pédagogique destinée à évaluer les aptitudes didactiques du candidat.

Le thème est en rapport avec les travaux personnels du candidat dans le domaine de la Thérapeutique.

Durée : 20 minutes + 10 minutes de discussion avec le jury.

Le candidat dispose de deux heures pour préparer cette leçon destinée aux étudiants de 2ème cycle (DCEM4 niveau module 11 - CSCT pour type clinique ; maîtrise, Master ou diplôme de préparation à la recherche biomédicale pour type biologie).

Il pourra apporter les documents qu'il désire (sous forme papier ou informatique).

Le candidat peut appuyer son exposé en présentant des transparents ou une vidéo-projection. Il est évident que cette vidéo-projection doit être spécifiquement construite pour l'épreuve pédagogique (et ne pas comporter un cours entier antérieurement composé). Le jury devra poser une question qui impose au candidat de « construire » son cours.

 

3ème épreuve

Conférence de 45 minutes aux étudiants de troisième cycle à partir de l'analyse critique de documents remis par le jury à chaque candidat.

Il pourra s'agir

. soit de l'exposé d'un thème thérapeutique retenu par le jury au sein d'un programme connu du candidat ;

. soit d'un exposé critique d'une publication d'essai thérapeutique

. soit d'un exposé critique portant sur un domaine de compétences du candidat (type biologie).

 

Ces documents sont remis par le jury de manière à permettre une préparation durant 3 heures. Ils concernent l'ensemble des moyens thérapeutiques disponibles.

Outre une présentation synthétique globale, l'exposé précisera les questions en suspens et les perspectives d'avenir.

 

Questions pour la banque du CNCI

Il est d'autre part demandé à chaque candidat de présenter au jury deux questions originales et confidentielles pour la banque du CNCI. Il pourrait s'agir de deux dossiers type ENC comportant une large part thérapeutique, soit d'un dossier et d'une épreuve de critique d'article selon les recommandations en vigueur.

Site : www.cnci.fr

Ces propositions seront évaluées par les rapporteurs puis discutées et modifiées par le jury du CNU.

 

 

Annexe 2

 

C N U  Thérapeutique  48-04

 

PROGRAMME

(Epreuve 2 des concours de MCU-PH et de PU-PH)

 

 

Il est estimé que tout candidat à un emploi universitaire de Thérapeutique doit pouvoir présenter un enseignement de 2ème cycle portant sur des thèmes de « Thérapeutique générale » et notamment sur certains items du programme national.

 

MODULE 1

            N° 1     . La relation médecin malade

. L'annonce d'une maladie grave

. L'information du patient atteint de maladie chronique

. La personnalisation de la prise en charge médicale

 

            n° 2      . La méthodologie de la recherche clinique

                       

            n° 3      . Le raisonnement et la décision en médecine

                        . La médecine fondée sur des preuves

                        . L'aléa thérapeutique

               ainsi que

n° 11    . Les principes d'une démarche d'assurance qualité, évaluation des pratiques professionnelles dans le domaine thérapeutique

 

MODULE 11  Synthèse Clinique et Thérapeutique

n° 167  .Thérapeutiques médicamenteuses et non médicamenteuses. Cadre réglementaire de la prescription thérapeutique et recommandations

            n° 168  . Effet placebo et médicaments placebo

            n° 169  . Evaluation thérapeutique et niveau de preuve

            n° 170  . La décision thérapeutique personnalisée. Observance médicamenteuse

n° 171  . Recherche d'un terrain à risque et adaptation thérapeutique.

  Interactions médicamenteuses

n° 172  . Automédication

n° 181  . Iatrogénie. Diagnostic et prévention.

 

Il est d'autre part souhaité que la plupart des enseignants de Thérapeutique puissent présenter les items 173 à 180 concernant la prescription et la surveillance de différentes classes médicamenteuses et de traitements non médicamenteux.

                       

 

 

 

 

Annexe 3

 

48ème section – 4ème sous-section

 

Rôle et missions du rapporteur

 

 

Le rôle du rapporteur est d'aider les membres de la sous-section à évaluer une candidature à un emploi en Thérapeutique.

Pour cela, il doit

1° rappeler au candidat les objectifs et les missions d'un universitaire en Thérapeutique,

 

2° préciser au candidat les modalités de déroulement des épreuves et ce qui est attendu par les membres de la sous-section au cours de chacune des deux ou trois épreuves,

 

3° rappeler au candidat que lors de son exposé oral (épreuve 1) il devra, outre le rappel du passé et de la situation actuelle, faire un bref exposé de

ses projets pédagogiques

avec un calendrier précis

ses projets de recherche thérapeutique à court terme

            ainsi que justifier le choix de la discipline Thérapeutique,

 

4° établir un rapport écrit en une à trois pages précisant les forces et les faiblesses du candidat et permettant d'évaluer les points cités dans le document « éléments d'évaluation des dossiers de candidature ». Ce rapport comportera également une évaluation pédagogique.

 

5° définir avec le candidat les domaines d'intérêt privilégiés,

6° préparer (évidemment à l'insu du candidat) les questions qui seront posées à l'épreuve 2 (MCU et PU) et à l'épreuve 3 (PU).

 

La question de l'épreuve 2 doit permettre d'évaluer les aptitudes pédagogiques du candidat. Il s'agit d'un exposé type entretien dirigé pour les étudiants du 2e cycle. Il est souhaité que cette épreuve permette

  • d'évaluer les capacités du candidat,
  • d'évaluer sa formation à la pédagogie thérapeutique. L'exposé peut comporter, le cas échéant, par exemple les conseils directs donnés au patient ou à sa famille, il peut montrer l'intérêt du candidat pour l'évaluation du bénéfice thérapeutique attendu et/ou la pathologie iatrogène, son intérêt pour les modalités de prescription et de dispensation des médicaments, son intérêt pour les modalités d'administration des médicaments...

 

 

 

La question peut être soit libellée suivant la forme

       « traitement de la maladie... »

« traitement d'un patient atteint de... »

 

ou sous la forme d'un court cas clinique appelant une prise en charge thérapeutique.

 

Les deux rapporteurs devront, le moment venu, proposer au moins trois questions au jury.

Le candidat tirera au sort parmi les trois questions retenues.

 

 

La troisième épreuve est une conférence de 45 minutes faite devant des étudiants du 3e cycle à partir de l'analyse critique d'un ou de plusieurs documents. Il peut s'agir préférentiellement

de l'analyse critique d'un essai thérapeutique suivie de l'interprétation des résultats et, le cas échéant, de conseils de prise en charge,

  • de l'analyse critique d'un article d'épidémiologie suivie de conseils de prise en charge,
  • de la comparaison de plusieurs articles traitant du même thème et d'une demande de synthèse par le candidat.

 

Il est demandé au rapporteur de bien vouloir préparer plusieurs photocopies du ou des articles proposés pour le jury.

Pour la préparation de cette épreuve, qui ne requiert pas obligatoirement de tirage au sort par le candidat, il peut être utile que les deux rapporteurs d'un même candidat se mettent en relation pour la préparation de l'épreuve préalablement à la réunion de la sous-section du CNU.

 

7° Rappeler au candidat la nécessité de présenter deux questions avec orientation thérapeutique pour la   banque du CNCI.