Parasitologie et mycologie

 

Présentation

Discipline mixte, bioclinique, consacrée aux infections par des agents transmissibles eucaryotes très divers – protozoaires, helminthes, micromycètes, arthropodes – capables de cycles biologiques complexes (environnement, hôtes multiples, vecteurs) et d'interactions prolongées avec l'homme, la parasitologie-mycologie présente en France 3 orientations principales :

- les infections parasitaires et fongiques opportunistes. La discipline est ainsi liée aux activités de recours des CHU avec les services d'hématologie, cancérologie, réanimation, infectiologie, transplantation …

- les infections tropicales dont le développement est lié aux échanges nord-sud croissants et avec les départements et territoires français d'outre mer.

- des activités hautement spécialisées comme le risque toxoplasmique au cours de la grossesse, intégré à des centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal (pédiatres, obstétriciens) ou comme la prise en charge d'un paludisme grave et/ou polychimiorésistant (infectiologues, réanimateurs).

 

La diversité croissante des agents infectieux étudiés (micromycètes, parasites émergents), due en partie au suivi de patients de plus en plus fragilisés, nécessite (i) une caractérisation précise (identification, typage, chimiosensibilité) qui repose sur le développement de nouvelles techniques de biologie moléculaire, d'immunologie ou de protéomique (ii) l'évaluation de nouvelles stratégies thérapeutiques (développement de molécules, associations en bithérapie, …).De nouvelles habitudes alimentaires et le réchauffement climatique risquent dans l'avenir de favoriser l'émergence de certaines parasitoses.

 
Actualités et Informations